Archives de
Étiquette : limites

Comment arrêter d’être trop gentille sans culpabiliser

Comment arrêter d’être trop gentille sans culpabiliser

Note : pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet : jette un oeil à mon ebook disponible sur Amazon.fr : 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer.

***

Ça t’es arrivé à toi aussi, pas vrai ?

Un jour, tu mets un orteil hors de ta zone de confort. Tu t’autorises à dire non. A ne pas rester jusqu’à 19h30 au bureau pour compenser l’absence de ton collègue en arrêt maladie. A poser une question cruciale à ton nouveau jules. Bref, tu veux arrêter d’être trop gentille. Trouver des solutions. Vivre autrement.

Et tu sais ce qui se passe ? Tu as l’impression de te jeter dans une piscine d’eau glacée. Tu te sens honteuse. Tu culpabilises.

Découragée, tu reprends tes habitudes de nana trop gentille
Tu te dis que ça n’a pas marché mais qu’au moins tu as essayé…

Tu as fait de ton mieux. C’est vrai.
Pour t’affirmer sans culpabiliser, tu dois te relever. Et recommencer.
Voici 7 conseils pour bien démarrer.

*****

1. TOURNE (7 FOIS OU PLUS) TA LANGUE DANS TA BOUCHE

90% du temps, tu vis en mode pilote automatique. Si quelqu’un te demande un service, un grand OUI sort de ta bouche à l’insu de ton plein gré. Tu n’as même pas eu le temps de le rattraper…

Au quotidien : que ce soit 7 fois ou plus, tourne ta langue dans ta bouche. Résiste à ton impulsion première de dire “Oui”. Serre les dents. Observe comment la fausse obligation que tu te crées te pousse à satisfaire les besoins des autres au détriment des tiens. Les autres sont des adultes. Leur job, c’est de prendre en charge leurs propres besoins. Chacun son territoire, chacun sa limite. Ce n’est pas égoïste. C’est une façon de te respecter toi-même.

2. BANNIS CETTE QUESTION DE TON ESPRIT

C’est une question qui t’empêche de voir ce que toi tu veux. C’est une question qui te vole ton pouvoir. C’est une question qui donne trop d’importance au qu’en dira-t-on. A l’opinion des gens : « Si je dis Non, qu’est-ce que les autres vont penser ? »

Au quotidien : quels autres ? Pourquoi faire passer leur opinion en premier ? Quoi que tu fasses ou dises, les gens penseront ce qu’ils voudront. Et c’est leur droit. Autant commencer à t’affirmer.

3. REDECOUVRE LA LANGUE FRANCAISE ET SES SUBTILITES

Utilise les mots colorés de notre belle langue pour t’affirmer sans culpabiliser. Si le mot « Non » te fait peur, les alternatives pullulent. Les façons de moduler tes réponses existent par milliers. A toi d’en abuser.

Au quotidien : enrichis ton vocabulaire de « Je ne suis pas sûre, je réfléchis et je te redis ça » ou encore « Non, je préfère pas. J’ai pas envie de cette sortie en fait, ça me dit rien ». Choisis ce que tu veux : « je ne sais pas », « je vais voir », « non merci, pas cette fois ».

4. DIS PEUT-ETRE QUAND TU VEUX DIRE PEUT-ETRE

Contrairement à ce que tu crois, tu n’es pas à la disposition des autres. Tu n’as aucune obligation. Tu te crées de fausses obligations. C’est pour ça que tu te sens submergée. Débordée. Envahie en permanence par autrui. Tu n’as pas à décider dans la seconde si tu dois dire oui.

Au quotidien : dis peut-être si c’est ce que tu sens dans tes tripes. Dis peut-être si tu as envie de dire non mais que tu ne te sens pas à la hauteur. C’est OK. Après tout, tu apprends à t’affirmer. Tu as besoin de t’adapter. De passer un palier. Formule ta réponse à ta façon. Prends ton temps. Les autres attendront.

5. ACTIVE TON MODE CONTRE-INTUITIF

Tes automatismes de bonne fille te collent à la peau. Reste vigilante. Guette-les et transforme-les. Fais l’inverse de ce que tu faisais avant. Teste-toi. Renverse la vapeur. Si ce que tu as fais avant a foiré, tu risques quoi à essayer ?

Au quotidien : ta copine Anne te demande encore de venir la chercher à l’aéroport ? Dis-lui non. Avec tes mots à toi. En restant cool. Zen et diplomate (effet garanti). Mais fais-le. Ne te sens pas coupable. Souviens-toi de toutes les fois où tu as été là.

6. INVITE TON ENFANT INTERIEUR A GOUTER

Tu sais, cette petite fille sage et effacée qui voulait devenir vétérinaire ? Elle et toi vous êtes perdues de vue depuis des années. Vous avez des tonnes de choses à vous raconter. D’où vient ce besoin de plaire exacerbé ? Ce besoin vital d’être approuvée ?

Au quotidien : tu crois que tu es une adulte. Que ton enfant intérieur n’existe plus. Mais c’est faux. Notre enfance nous suit partout, comme notre ombre. Pour arrêter d’être trop gentille sans culpabiliser, ausculte ton enfance. Nettoie le passé.

7. ARRETE DE TE JUSTIFIER

Tu as décidé de dire Non. Ne justifie pas ta réponse. Ne te perds pas dans des explications interminables. Ne raconte pas le pourquoi du comment (ton interlocuteur a autre chose à faire et ça ne l’intéresse probablement pas, d’ailleurs).

Au quotidien : te justifier, c’est demander aux autres de valider tes propres choix. C’est dire « J’ai décidé ça et je t’explique pourquoi pendant 35 minutes pour que tu continues à penser du bien de moi. Parce que ce que tu penses de moi, c’est plus important pour moi que mes propres choix ».

*****

Devenir moins gentille, ça prend du temps. Changer de comportement aussi. Il n’y a pas de bouton magique. Pas de solution miracle à l’extérieur de toi. Tu es la solution miracle. C’est toi qui décides. Tous les jours.

N’attends pas de transformation instantanée. Ça, ça n’arrive que dans les films américains.

*****

Et tu sais quoi ? J’ai encore mieux à te proposer !

Je t’ai mijoté un PDF gratuit qui détaille point par point 5 techniques réalistes pour devenir moins gentille. Tu veux en profiter ?

Tu veux 5 méthodes de winner pour avancer ?

Inscris-toi. Je t’enverrai ton PDF tout beau tout chaud dans la foulée !

Tu comptes. Tu as le pouvoir.

Sophia.

Joue-la comme Tina : 3 leçons de star du rock pour croire en toi

Joue-la comme Tina : 3 leçons de star du rock pour croire en toi

Tu veux vraiment guérir ton syndrome de la bonne fille ?

Je ne prendrais pas un ton mielleux de guide spirituel pour te dire ce que tu sais déjà.

Pour apprendre à t’affirmer, tu dois croire en toi. Un minimum. Rien qu’un tout petit peu.
Pour lancer la machine, tu dois amorcer la pompe. Provoquer l’étincelle. Tu dois comprendre que tu as la même valeur que les autres. Te donner ce droit à toi-même.

Pour te motiver : voici 3 façons dont Tina Turner peut t’aider à croire en toi.

Tina Turner, c’est :

  • Plus de 200 millions de disques vendus
  • 50 ans de carrière
  • L’artiste qui a vendu le plus de place de concert dans toute l’histoire de la musique


  • Niveau affirmation, Tina connaît la chanson.

    *******

    1. Traite le passé comme un vieux disque rayé

    Sachez, aficionadas du mp3, qu’un disque rayé : ça saute. Ça grésille. Ça crépite. Et ça énerve aussi. Ton passé, c’est la même chose. Il a le pouvoir de te faire tourner en boucle (et en bourrique). Ton passé, c’est la toile de fond de ta vie. C’est ce qui tapisse tes actions. Peut-être que tu ne t’en es même pas vraiment rendue compte. Peut-être qu’au fond, tu n’y as jamais pensé. Réellement. Honnêtement.

    Tu te sens juste un peu mal à l’aise. Gênée aux entournures. D’où ça sort ? De qui ça vient ?

    Quand elle avait 11 ans, la mère de Tina Turner l’a laissée. Envolée.
    Sa mère n’a jamais voulu d’enfant. Tina a été amenée dans le monde par une mère qui ne voulait pas d’elle.

    Traite le passé comme un disque rayé : ausculte les égratignures, inspecte les sillons et les griffures. Puis : répare-toi. Rafistole-toi. Tranquillement. Lentement. Ça prendra le temps qu’il faut. C’est OK.

    *******

    2. Révolte-toi contre la violence et la maltraitance

    La violence n’a pas besoin d’être “spectaculaire” pour faire des ravages. C’est pour ça que souvent tu ne la reconnais pas. Tu te dis que “c’est pas grave”. Que ça doit venir de toi, pas vrai ? A tous les coups, c’est toi qui débloques. Tu as du mal comprendre un truc… Oui, oui, ça doit être ça. C’est toi le problème.

    Un copain qui critique ton physique au quotidien, un boss qui t’en demande toujours plus pour pas un rond, une amie qui abuse de ta gentillesse.

    Tes relations te renvoient l’idée que tu ne vaux pas la peine ?
    Que tu es inapte ? Inadéquate ? Inadaptée ? Ou que tu es là pour faire les quatre volontés de tout le monde sauf toi ?

    Pendant 16 ans, Tina Turner a été victime de violences conjugales. Elle a été tabassée dans les plus beaux hôtels du monde. Rouée de coups dans l’ombre des projecteurs. Un jour de 1976, elle trouve le courage de s’indigner. De lever le poing (au sens figuré cette fois-ci) pour défendre son intégrité.

    croire en toi citation

    3. Invoque les divinités supérieures

    Une chose est sûre : tu n’as pas à prendre la route en solo. Tu n’as pas à marcher toute seule. D’autres marcheuses sont là. Comme toi. Un peu paumées mais motivées. Mets à profit la solidarité. Vas chercher les réponses dont tu as besoin à l’extérieur.

    Philo. Développement personnel. Spiritualité. Plus tu auras d’outils, d’approches de techniques dans les mains, plus tu auras d’options. Plus tu apprendras à te connaître pour t’orienter dans tes relations. A identifier tes émotions. A gouverner ton mental. A délimiter ton territoire.

    Mets en pratique ce que tu apprends. Apprendre sans pratiquer, c’est comme ne rien apprendre du tout. C’est comme un écrivain qui n’écrit pas. Un cuistot qui ne cuisine pas. Un homme politique qui ne ment pas.

    Tina Turner est bouddhiste. C’est le chemin qui lui convient. Trouve la pratique qui te permettra de rester en lien avec toi-même au quotidien. Ecris dans ton journal. Marche dans la nature. Relaxe-toi 5 minutes par jours dans ta voiture (ça évite de s’énerver quand tu es coincée dans les bouchons). Peu importe ce que tu choisis : pratique.

    *******

    Et toi, qu’est-ce qui t’empêche de croire en toi aujourd’hui ? Qu’est-ce qui te bloque ?
    Qu’est-ce qui te fait peur ou te fait complexer dans tes relations ?

    Partage ton opinion dans les commentaires. Dis-moi tout.

    *******

    Tu as le droit d’être traitée avec amour et respect. Ce n’est pas égoïste. Ce n’est pas prétentieux non plus. Peu importe les blessures de ton enfance. Les brûlures du passé. Je sais que tu n’as pas l’habitude. Je sais que ça te fait bizarre et que c’est très nouveau pour toi. Je sais tout ça parce qu’avant j’étais comme toi. Je croyais que je n’avais pas le droit. Je me disais à moi-même : « Pour qui elle se prend celle-là ? »

    C’est le seul chemin vers des relations plus saines pour toi.

    Joue-la comme Tina :

  • Ose regarder d’où tu viens pour décider où tu veux aller.
  • Ne laisse personne te traiter moins bien que tu te traites toi-même.
  • Saute à pieds joints dans la spiritualité. Et pratique. Pratique encore et toujours pour avancer.

  • Tu comptes. Tu as le pouvoir.

    Sophia

    *******

    PS : tu es frustrée par tes relations foireuses ? Tu t’en veux de ne jamais arriver à dire non ?

    Rejoins ma tribu maintenant. Apprends à vivre des relations saines tout en restant toi-même. (Je t’offre même un mini cours de 7 jours en cadeau. Elle est pas belle, la vie ?)

    Jette aussi un oeil à mon ebook disponible sur Amazon.fr : 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer.

    ***

    *******

    Tu as aimé cet article ? Partage-le sur les réseaux sociaux. Fais passer le message !

    3 tactiques conquérantes pour femme paralysée à l’idée de s’affirmer

    3 tactiques conquérantes pour femme paralysée à l’idée de s’affirmer

    Note : pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet : jette un oeil à mon ebook disponible sur Amazon.fr : 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer.

    ***

    Le Dr BJ FOGG est directeur de recherche en science du comportement à l’Université Stanford aux Etats-Unis.

    Depuis plus de 20 ans, son job consiste à disséquer notre comportement.
    Sa mission ? Aider les autres à acquérir de nouvelles habitudes (mentales et physiques) sur le long terme. Son verdict est fascinant.

    ***

    L’être humain à trois options pour transformer son comportement :

    1. Avoir une révélation (ça, c’est l’option « mystique »)
    2. Changer l’environnement dans lequel il vit
    3. Introduire des changements microscopiques dans ses habitudes quotidiennes

    ***

    Quel rapport avec toi ? Me diras-tu. Comment ce cher Dr FOGG peut-il t’aider à affirmer ta personnalité dans tes relations ? Quel rapport avec le fait d’être trop gentille ?

    Reprenons l’exemple ci-dessus et appliquons-le à ta vie, cette fois-ci.

    Pour parvenir à prendre confiance en toi dans la durée, tu as trois options :

    1. Avoir une révélation :
    Même si le Bouddhisme t’attire et que tu comptes bien t’y intéresser, toi tu veux des outils concrets maintenant, pas vrai ?

    2. Changer l’environnement dans lequel tu vis :
    Tu n’as pas prévu de t’installer dans le sud tout de suite ? No problemo. Option 2 : rejetée.

    3. Introduire des changements microscopiques dans tes habitudes quotidiennes.

    ***

    TON CERVEAU : UN ENNEMI QUI TE VEUT DU BIEN

    Tu as peur du regard des autres, peur d’être jugée ou rejetée. Tu as peur d’ôter ton masque et de ne plus être aimée.

    Ta peur est un réflexe biologique, une émotion qui existe avant tout pour te protéger. Ton cerveau, lui, il fait juste son boulot. Exemple : tu es en soirée et tu es terrifiée à l’idée de te lâcher, de te montrer telle que tu es, de parler aux autres.

  • Ton cerveau reçoit un signal : je suis en soirée, il y a du monde, de la musique a fond, plein de fumée.

  • Il interprète ce signal : je me sens menacé. Je ne suis pas en sécurité ici. En plus, y’ a un type là-bas qui me regarde bizarrement. J’ai envie de me casser.

  • Il déclenche une réaction appropriée à la menace détectée.


  • La bonne nouvelle pour toi ?

    Si tu apprends à ton cerveau à interpréter le signal autrement, tu modifies ta réaction.
    Oui, ton cerveau est une bête merveilleusement malléable. Concrètement, pour dépasser ta peur comment tu fais ?

    ***

    TACTIQUE N°1 : DETERMINE TA STRATEGIE DE DEFENSE AVANT L’ASSAUT

    Comme une militaire, prépare ton mental avant la bataille. Tu te souviens de l’exemple de la soirée bruyante dont je te parle plus haut ? Si tu sais que tu vas galérer pour t’affirmer, qu’est-ce qui t’empêche d’anticiper ?

    Tu mets bien du maquillage et des chaussures à talon ? Tu peux aussi préparer ton mental, tu ne crois pas ?

    LES ETAPES

    A. Détermine ce qui te pose problème exactement (te présenter, participer à la discussion dans le groupe, parler à un inconnu, danser…)

    B. Dans un endroit calme, ferme les yeux.
    Visualise-toi en train de discuter avec une nana super sympa et fun.

    C. Observe les détails de la scène : le brouhaha, les sourires, les rires, les vêtements que tu portes, la couleur du sol, l’éclairage de la pièce.

    D. Répète à voix haute : je me sens calme, je suis en sécurité. Fais-le plusieurs fois. Prête attention à ce que tu ressens (oui, tu vas te sentir bête au début mais crois-moi, ton cerveau te remerciera)

    Souviens-toi : ne laisse pas ton cerveau te contrôler. Observe ta peur et change ta réaction.

    ***


    TACTIQUE N° 2 : POSTE TA SENTINELLE ET FORTIFIE TA CITADELLE

    Dans ta relation avec les autres, tu es une personne distincte. Tu as ton territoire (ton corps, ton cœur, tes valeurs, tes croyances). Aucun envahisseur n’est autorisé à violer les limites de ton périmètre.

    Que ce soit ton garagiste qui essaie de t’arnaquer (oui, je sais, ils ne sont pas tous comme ça) ou encore cette nana super cool que tu viens de rencontrer en soirée (si tu n’as pas suivi, relis le paragraphe précédent) et qui, par exemple, te balance un vanne bien sentie, pour prendre confiance en toi, tu dois :

    LES ETAPES

    A. Poster ta sentinelle

    Comprends et accepte que personne n’a le droit d’outrepasser tes limites. J’ai bien dit personne. Tu dois veiller à ta sécurité. Je sais que tu restes souvent muette, que tu n’oses rien dire, que tu as peur.
    Tu es une personne de valeur. Tu comptes. Tu as le droit d’être traitée avec amour et respect. Et ça commence par toi. Personne ne fera le boulot à ta place. La sentinelle, c’est toi.

    B. Fortifier ta citadelle

    Protège ton intégrité. T’affirmer, dire ou montrer que tu n’es pas d’accord, c’est délimiter ton territoire. Répondre à la nana de la soirée qui t’a vannée : c’est fortifier ta citadelle. C’est assumer et revendiquer ta propre valeur. Pierre après pierre et action après action. C’est comme ça que tu prendras confiance en toi.

    Souviens-toi : tu comptes. Tu es une femme de valeur.

    ***

    TACTIQUE N° 3 : TRAVERSE LE NO WOMAN’S LAND

    Pour dépasser ta peur, apprends à sortir de ta zone de confort. Tu vas t’habituer à partir à la conquête d’espaces inconnus. Encore une fois, tu y arriveras petit à petit. Entre ta zone de confort et la femme assumée et sûre d’elle que tu seras bientôt, il y a le no woman’s land.

    C’est un territoire désert. Inhospitalier. Si tu veux apprendre à t’affirmer dans tes relations, passe de l’autre côté. Le no woman’s land, c’est l’armada de situations où tu n’oses pas t’affirmer, et où tu n’as jamais osé t’aventurer.

    LES ETAPES

    A. Utilise les évènements de ta vie quotidienne pour te dépasser. Tu te fais piquer ta place dans le bus ? Tu n’es pas d’accord avec ta collègue Martine et tu flippes de t’exprimer en réunion ? Transforme ta peur de t’affirmer en challenge.

    B. Prends-le comme un jeu, une mise en situation. Tu as tout à y gagner, pas vrai ? Lance-toi des micro défis qui deviendront d’immenses victoires. C’est pas à pas que tu changeras. Tu verras très vite les résultats.

    C. Note tes progrès. Pendant une semaine, chaque jour, note les situations qui t’ont bloquée et comment tu as réussi à avancer.

    Souviens-toi : sors de ta zone de confort à ton rythme. Une victoire après l’autre.

    ***

    La peur ne partira jamais. Elle est là pour te protéger. Elle a un sens. Tu as le pouvoir d’apprendre à la dépasser.

    Tu dois avoir le courage de la regarder droit dans les yeux.
    Pour percer le secret de la confiance en toi, exerce-toi au quotidien.

    ***

    Et toi, dans quelles situations ta peur te paralyse ? Comment tu fais pour t’affirmer ?
    Partage ton expérience. Mets ton grain de sel dans les commentaires !

    PS : frustrée par tes relations ? Rejoins ma tribu et apprends à t’affirmer.

    Tu recevras tout de suite (et gratis !) ton mini cours de 7 jours pour prendre les rennes de tes relations.
    Pense aussi à activer ton pouvoir grâce à mon ebook dispo sur Amazon.fr : 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer.

    Tu relèves le défi ?

    Sophia