5 pouvoirs oubliés de l’incertitude

5 pouvoirs oubliés de l’incertitude

3 heures du mat’.

Tu n’arrives pas à dormir.

Les yeux grands ouverts sur le plafond, tu gamberges.
Pourquoi est-ce qu’il n’a pas encore répondu à ton dernier texto ?
Qu’est-ce que ça cache ?

Perdue dans le labyrinthe de ta propre analyse, tu rames et tu désespères.

**********

Bienvenue au club.

Et si tu consultais l’Oracle des Temps Modernes ?

Tu sautes sur ton smartphone. Te voilà sur Google.

Au milieu des articles wikihow transpirants de banalité, des forums pré-adolescents façon journal intime, tu cherches une réponse à la question qui te tient éveillée : mais où elle va, cette relation ?

Est-ce que cette fois-çi c’est la bonne ? Est-ce que c’est lui, l’homme de ta vie ?

Comment savoir si ce mec rencontré sur le web n’est pas un énième séducteur au verbe haut et au regard doucereux comme il en existe des centaines dans les supermarchés de l’amour en ligne ?

**********

Tu détestes l’incertitude.

Quelle horreur. Comment vivre sans gérer, contrôler, prédire ?

Tu voudrais sécuriser l’insécurité des débuts. Savoir tout de suite à quoi t’en tenir. Eliminer les risques. Est-ce que vous allez vous marier, acheter un Scenic et adopter un labrador ?
Courir sur la plage main dans la main ? Regarder le soleil se coucher en méditant sur le sens de la vie ?

Tu as peur. Pour te rassurer, tu cherches des confirmations.
Juste pour info : son ascendant bélier n’est pas une confirmation (suffisante).

Pourquoi ne pas le ranger directement dans la case Preux Chevalier, rayer ça de ta liste de trucs-à-faire-pour-avoir-une-vie-réussie et passer à l’étape suivante ?

**********

Tu détestes l’incertitude. Pour toi, c’est synonyme d’absence de contrôle. Ne pas savoir, c’est être faible, pas vrai ? Rester dans le flou, c’est te demander de nager en eaux troubles. Comment décider dans ces conditions ?

Justement, c’est là le truc : ne décide pas. Arrête de vouloir décider. Accepte de ne pas décider maintenant.

Utilise l’espace entre le moment où tu t’écries Waouh j’ai rencontré ce mec, il a l’air super ! (en général, ça c’est le jour 1) et Ok, je pense qu’on est hyper compatibles, j’ai envie de continuer à découvrir ce mec-là (Jour 42).

Après tout, on parle bien de ton bonheur, pas vrai ?

Au lieu de miser sur le potentiel supposé de ton nouveau jules, retire tes lunettes roses.

Et regarde.

**********

Oui, l’incertitude ça tire. Oui, c’est inconfortable. Oui, ça te donne le sentiment d’être gauche et impuissante.

L’incertitude renferme aussi des trésors insoupçonnés. Des pouvoirs oubliés que tu peux récolter à condition d’en profiter.

POUVOIR # 1 : LA CAPACITE A L’OBSERVER

Découvre ton nouveau jules. Le vrai.
Une fois la phase marketing de la relation passée : qu’est-ce que tu sais de lui ? Est-ce que vous voulez la même chose ?
Est-ce qu’il te traite avec respect ? Au-delà de ce que tu projettes sur lui : qui tu vois vraiment ?

Par exemple :

Regarde si ton nouveau jules fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait. Ça t’évitera de te demander dans 3 mois ce que tuas bien pu faire de ces 3 derniers mois…

POUVOIR # 2 : LA CAPACITE A T’OBSERVER

Tu es trop gentille. Ton regard est 90 % du temps tourné vers les autres. Te centrer sur toi-même, c’est une nouvelle épopée.
Tu dois apprendre à monitorer tes émotions. C’est comme ça que tu pourras traiter les informations essentielles.
Est-ce que tu te sens toi-même avec lui ? Est-ce que tu as mis ton masque de bonne fille ? Est-ce que tu ignores ton malaise, ton mal-être par peur de déplaire ?

Par exemple :

Est-ce que tu passes ton opinion sous silence pour privilégier la sienne ?

POUVOIR # 3 : IDENTIFIER LES SIGNAUX D’ALERTE

Reste attentive et tu verras vite des drapeaux rouges dans le paysage (s’ils existent).
Abus d’autorité, dévalorisation, addictions (boulot, sport, alcool), indisponibilité émotionnelle (il te dit qu’il est open pour une relation mais c’est plus dur d’obtenir un rendez-vous avec lui qu’avec le Pape ?)

Par exemple :

“Oui, je suis toujours en coloc’ avec mon ex. Mais tu sais, c’est temporaire. Juste le temps de trouver autre chose.”

POUVOIR # 4 : RECUEILLIR LES DONNEES

Prends le temps de récupérer et de traiter les informations à ton rythme. No rush. C’est la meilleure technique pour avancer. Un pas après l’autre. Avant, tu (ré)agissais en mode pilote automatique. Tu tirais des conclusions hâtives du style : il a dit A donc il doit être B. Illustré ça donne : il a dit qu’il était toujours pote avec son ex, ça doit vouloir dire qu’il est mature.

Ça s’appelle une extrapolation.
Comme ton cerveau n’a pas toutes les infos (et il déteste ça. Lui son boulot, c’est de te proposer une vision fixée du monde), il cherche à combler les blancs. Il remplit les cases vides pour te proposer un portrait robot de ton nouveau jules.

Par exemple :

Ne te sens pas obligée d’avancer à un rythme qui n’est pas le tien. N’écoute pas les autres.
Ne laisse personne te dire à quelle vitesse tu dois aller.
Si ton nouveau jules dit ou fait quelque chose qui te fait tiquer : rue-toi sur l’occasion : pose la question, sois active, va chercher l’information.

POUVOIR # 5 : N’AVOIR AUCUNE OBLIGATION (et te sentir plus légère)

Ce pouvoir là, il est à toi. Par défaut. Je te le répèterai souvent : tu n’as aucune obligation envers ton nouveau jules.

De fausses obligations, on s’en créé souvent par dessus la tête. Avec les amis, le taf, la famille.
En un claquement de doigts, tu peux tomber dans un puits d’obligations fictives. Et te noyer dedans.

Ton job à toi : t’écouter. Choisir une direction ne signifie pas s’interdire tout changement de cap. On a toutes déjà choisi de continuer dans la mauvaise direction, histoire de ne pas passer pour une girouette. Quitte à s’obstiner et à s’enfoncer.

Pour qui je vais passer si je change d’avis ? Mais si tu es en bagnole et que tu as pris le mauvais virage, est-ce que tu appuies sur le champignon ?

Par exemple :

Si l’avis des autres t’importe plus que le tien, tu es dans une position de bonne fille.
Si ces autres n’étaient pas là, si tu étais seule sur terre pour décider : qu’est-ce que tu ferais ?

**********

Ne pas savoir ne fait pas de toi une nana imparfaite. Ça fait de toi un être humain.
En voulant griller les étapes et contrôler l’incontrôlable, tu te mets dans une position intenable. Si ton attention est accaparée par le contrôle, tu n’as plus les pieds sur terre. Tu es davantage dans l’avenir et tu ne vois plus ce que tu as sous le nez.

Souviens-toi : les gens se révèlent avec le temps. Le masque tombe à un moment. C’est là la beauté de l’incertitude.
Reste avec moi sur le plancher des vaches. Je te promets que tu verras vite auprès de qui investir ton temps.

Et si tu ne le fais pas, tu sauras pourquoi. C’est aussi ça, avoir confiance en soi.

**********

Et toi, est-ce que tu fuis l’incertitude au point d’ignorer les signaux d’alerte ?

Comment tu détermines si tu dois continuer ou pas dans une relation (romantique ou amicale) ? Qu’est-ce qui te fait stopper net ?

Si tu aimes cet article, fais passer le mot sur les réseaux sociaux et mets ton grain de sel dans les commentaires.

Prends soin de toi,

Sophia

PS : est-ce que tu t’es inscrite à la Power Letter ? Si tu veux ta dose de niaque chaque semaine, pense à me rejoindre tout de suite. Tu préfères peut-être dévorer mon ebook 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer disponible sur Amazon ? Je savais que tu étais bien décidée à avancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − un =