Etre toi est une habitude

Etre toi est une habitude

Seth Doyle

Et c’est une habitude qui est hyper dure à mettre en place.

Pourquoi ? Parce que tu as été élevée dans l’idée que tu n’es pas “assez bien” en tant que personne, que tu as toujours quelque chose qui pourrait être amélioré, modifié, corrigé, rectifié, discipliné.

Quand tu étais gamine, c’était tes notes en maths. Maintenant que tu es adulte, c’est ta “performance” dans ton nouveau boulot qui doit être optimisée. Et quand tu cartonnes au taf et que tout le monde t’adore, c’est ton rapport avec les mecs que tu voudrais améliorer, parce que le dernier que tu as rencontré était un trou du cul.

Et si tout va bien avec ton jules, tu dois bien être honnête, tu trouves toujours un truc quelque part qui doit être amélioré. Non pas parce que tu n’es pas une nana qui a de la gratitude et qui se rend compte de la chance qu’elle a, mais parce que tu as été élevée comme ça.

Eternelle insatisfaite.

Etre toi est une habitude. Une habitude que tu peux apprendre à prendre.

Je sais que cette habitude, tu as du mal à la prendre. Et c’est bien normal, ma belle. Parce que tu n’as jamais vraiment appris à être toi.

Cette éducation que tu as reçue, cette culture dans laquelle tu vis, cette course à la perfection, à la correction, à la sanction, aux stéréotypes et aux modèles idylliques dont on t’a gavée depuis ta plus tendre enfance t’as appris que tu dois impérativement lisser tes défauts, gommer tes “faiblesses”, arrondir les angles, faire tout ce qui est en ton pouvoir pour “devenir meilleure”.

Meilleure que quoi ? Meilleure que qui ?

Normal que tu ne saches pas comment t’affirmer. Normal que tu aies peur d’être rejetée et abandonnée. Normal que le fait de te montrer telle que tu es aux yeux du monde te terrifie.

Etre toi est une habitude. Et c’est une habitude qui commence par un seul mot : le dépouillement.

Tu as besoin de connaître tes valeurs à toi.

-> Qui suis-je ? En quoi est-ce que je crois ?

Tu as besoin de t’autoriser à arrêter de courir.

-> Pourquoi je cours ? Pour plaire à qui ? Pour prouver quoi ?

Tu as besoin d’intégrer jusque dans ton ADN le mantra suivant : “J’ai le droit de compter moi aussi”

-> Pourquoi c’est si dur pour moi de regarder à l’intérieur ? Qu’est-ce qui me fait peur ?

Tu as besoin d’arrêter de te juger.

-> Pourquoi je suis si dure avec moi-même ? Si j’étais ma meilleure amie, qu’est-ce que je pourrais me dire pour me montrer gentille et encourageante envers moi-même ?

Tu as déjà la réponse à chacune de ces questions.

Tu as le choix. Tu as le pouvoir.

Tu peux choisir de muer et de t’affirmer en étant toi-même.

Tu peux décider de ne plus subir le diktat de magazines féminins bourrés de photos de mannequins photoshopées qui font 35 kilos toutes habillées et créer un monde différent en commençant à t’accepter toi-même.

***

Tu es née Parfaite, Complète et Unique.

Tu es née Superbe, Importante et Compétente.

Tu es née Intelligente, Adéquate et Douée.

***

Personne n’a le droit de te dire le contraire, même pas cette petite voix à l’intérieur de toi.

Tu comptes. Tu as le pouvoir.

Sophia

PS : Tu kiffes ce que tu viens de lire ? Inscris-toi pour chopper ta dose de niaque et ton cadeau de bienvenue : ton cours de 7 jours gratuit pour commencer à t’affirmer. Pourquoi attendre ?

Les commentaires sont clos.