8 choses que j’aurais aimé savoir quand j’ai commencé à m’affirmer

8 choses que j’aurais aimé savoir quand j’ai commencé à m’affirmer

Note : pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet : jette un oeil à mon ebook disponible sur Amazon.fr : 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer.

***

Est-ce que tu es persuadée qu’il existe une recette cachée pour se faire respecter ?
Qu’avoir confiance en soi, c’est réservé à des femmes triées sur le volet ?

Est-ce que tu es persuadée que toi, tu n’y arriveras jamais ?

Tu vois, contrairement à ce que tu pourrais penser, l’affirmation de soi, ce n’est ni magique ni compliqué. Et si c’est ce que tu avais imaginé, je te conseille de rester ici à mes côtés.

Voici 8 vérités que tu dois consulter avant de te lancer.

*****

1. COMMENCE PAR COMMENCER

Ça paraît bête pas vrai ?

Mais tu la connais cette nana qui veut perdre 438 grammes avant de reprendre le footing ? Au fond, l’histoire des 438 grammes, c’est du flan. Un doux mirage. C’est juste une excuse pour ne pas commencer. Tant qu’elle n’atteint pas son objectif, la nana est tranquille.

Elle peut rester sur son canapé et regarder le marathon de New-York à la télé.

Tu n’arriveras nulle part si tu ne commences nulle part.
Sans ça, aucune chance pour toi de te rapprocher de la ligne d’arrivée.

*****

2. CELLE QUI A DES CHANCES DE GAGNER

Tu as déjà essayé d’arrêter de fumer ? Ou de stopper le grignotage devant la télé ?
Parfois tu y arrives. Et parfois, non. L’emballage de tablette de chocolat éventré sur ton canapé est là pour en témoigner…

Celle qui s’exerce pour s’affirmer a de grandes chances d’y arriver. Même si ça la fait flipper. Même si elle as l’impression de ramer (en fait, c’est juste le signe qu’elle est en train de changer).

Continue à regarder devant toi et à faire de ton mieux. Injecte de petits challenges dans le rythme tes journées : dis « Non », « Je ne sais pas ».

Bref, apprends à négocier.

*****

3. ATTRAPE TOUTES LES OCCASIONS D’ESSAYER

Tu te demandes où trouver des challenges à relever ? Combien de fois tu as balbutié un « Non » faiblard aujourd’hui ? C’était en bagnole quand ce mec t’a coupé la priorité ? Dans le bus pour aller au ciné ?

Extrais la sève de chaque situation et vois comment l’utiliser pour t’affirmer.

*****

4. LE BOUTON MAGIQUE N’EXISTE PAS

Aujourd’hui, tu galères et un beau matin, miracle ! Tu sautes du lit, tu poses le pied par terre et là : tu as confiance en toi. Je ne voudrais pas ruiner tous tes espoirs mais fais une croix sur cette idée là.

Il n’y a pas de bouton magique. Pas de victoire sans travail.

Impossible de tricher. Si tu veux avancer : tu dois le décider.

*****

5. CHAQUE EFFORT FAIT DES RICOCHETS

Chaque fois que tu dis « Je sais pas, je te redis ça » : tu marques un point. Tu casses l’image de « la fille qui dit tout le temps oui » et tu te coaches pour avancer.

Encore mieux : tu donnes à ton cerveau des ondes positives pour se reprogrammer.

Tu ignores un texto de ton ex sans culpabiliser ? Tu marques un point. Encore.

*****

*****

6. LES AUTRES T’EMPECHERONT DE CHANGER

Tu es un élément perturbateur. Tu les fais flipper parce que tu donnes l’exemple. Tu symbolises leur pouvoir de changer. Ça leur met le nez dans leurs responsabilités. Et ils ont horreur de ça.

Ils se sentent petits. Honteux. A cause de toi, plus de fausses excuses. Plus de raisons de s’exclamer « Changer ? A quoi bon ? De toute façon, qu’est-ce que tu veux : c’est la vie, c’est comme ça ».

*****

7. TES REFLEXES DE BONNE FILLE VIENDRONT TE HANTER

Tes habitudes de nana trop gentille vont resurgir. Par culpabilité. Par peur de déplaire. Parce que sortir de ta zone de confort te semble contre nature. Un peu comme plonger tête baissée dans une piscine d’eau glacée.

Si tes mauvaises manies pointent le bout de leur nez : ignore-les et garde l’œil fixé sur la ligne d’arrivée. Souviens-toi pourquoi tu as commencé (et si tu ne sais plus, relis le point n°1, ci-dessus).

*****

8. COMMENT SAVOIR SI TU AS FRANCHI UN PALIER ?

Il y aura un moment où tu verras tes progrès devenir réalité. Peut-être au cours d’une soirée. Ou à la caisse du supermarché. Un mec va essayer de te passer devant ni vu ni connu et là, tu vas toi-même t’étonner.

Peut-être que ta répartie laissera à désirer ou que tu vas balbutier mais au fond, quelle importance ?
Guette cet instant précis : il incarne le fruit de ton assiduité.

Et surtout, n’oublie pas de te récompenser : achète-toi cette sublime paire de bottes en cuir tant convoitée.

*****

Imagine-toi dans quelques mois.

Je sais, ça te paraît peut-être un peu loin, mais reste avec moi.

Tu es dans ta cuisine, tu bois une tasse de café bien chaud. Tu as encore nettement progressé niveau confiance en toi. Tu as dompté des blocages qui te parasitaient la vie depuis belle lurette. Oui, il y a encore du travail mais tu peux te féliciter.

Si une femme te demandait : qu’est-ce que je dois faire pour m’affirmer ? Qu’est-ce que tu lui répondrais ?

****

Et toi, qu’est-ce qui te freine et te fait flipper quand tu essaies de t’affirmer ? Est-ce que c’est l’échec ? Le regard des autres ? Partage ton expérience dans les commentaires.

PS : tu as aimé cet article ? Tu veux recevoir chaque nouvelle publication directement dans ta boîte email ? Rejoins ma tribu. Le bon plan ? Je te réserve un cadeau spécial rien que pour toi. Et chaque semaine, tu accéderas à du contenu exclusif.

Tu veux commencer à tout déchirer tout de suite ? Découvre mon ebook 5 Pouvoirs pour commencer à t’affirmer, disponible sur Amazon.fr

4 réactions au sujet de « 8 choses que j’aurais aimé savoir quand j’ai commencé à m’affirmer »

  1. Coucou Sophia,

    Très bon article et tes conseils sont très pertinents. En effet, sans action, pas d’évolution, pas de changement !!! 🙂

    Belle semaine à toi et à bientôt !!! 🙂

    1. Coucou Laurie, merci à toi. Je suis ravie que ces conseils concrets t’aient parlé. J’espère qu’ils t’aideront à rester motivée au quotidien. C’était le but 🙂 à très bientôt,

  2. Bonjour Sophia,
    très bel article « rappels et conseils » sur « comment atteindre le pouvoir petit à petit ». Je suis entièrement d’accord puisque je pense pratiquer tes conseils régulièrement. Et bien entendu qu’il y a des résultats.
    Cependant , pour ma part, j’ai découvert que je souhaiterai avoir des résultats en faisant le moins d’efforts possible, j’ai découvert a quel point on baisse les bras, et d’adopter le « faire partie du moindre effort », c’est mon défaut !!!! souvent je râle, je souffle, parce que je dois travailler et mettre en pratique tes conseils. HEUREUSEMENT ,ils fonctionnent , alors cela me motive.
    Je voulais juste partager ce qui peut me freiner, je crois que je suis parfois gagnée par un manque de courage. Alors le fait seulement de le partager me permets de faire une sorte d’introspection , de pointer le doigt dessus et de m’y remettre.
    MERCI pour ce précieux rappel… Je vais travailler de ce pas.

    1. Bonjour Nathalie,
      Merci à toi d’avoir partagé ton ressenti avec autant de sincérité et d’honnêteté. Je pense que nous sommes toutes concernées par ce que tu dis. Peut-être que la meilleure chose à faire c’est de ne pas trop se mettre la pression et accepter qu’il y a des jours sans. C’est OK. Il y a des jours où le courage qu’on voudrait avoir nous manque un peu. Mais l’important c’est de ne pas oublier pourquoi tu as commencé et de prendre soin de toi, comme un parent bienveillant le ferait pour son enfant et de regarder derrière toi pour ne pas oublier le travail que tu as déjà fait, et à quel point tu es mieux dans tes relations aujourd’hui. Bravo à toi ! 🙂 et merci pour ton beau témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − neuf =